le pouvoir des pierres

tout sur la lithothérapie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Pierres Précieuses chez les Shiites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hussein



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Les Pierres Précieuses chez les Shiites Dim 6 Avr 2014 - 1:20

Bonjour,

Je suppose que vous connaissez tous les Shiites ? Ce sont des Musulmans comme les Sunnites, Salafistes mais qui suivent plus particulièrement le Prophète et sa FAMILLE. (contrairement aux sunnites et salafistes qui ne suivent que le Prophète).

Bon rentrons dans le Vif du Sujet, j'aimerais partager avec vous cette belle histoire de Pierre :-)

******************
I.- Les bienfaits du port de la bague et ses pratiques



Il est fortement recommandé à l'homme et à la femme de porter la bague sur les doigts de la main droite. Il appert de certains Hadiths que celle-ci peut être portée sur la main gauche. Toutefois, il faudra l'enlever, au moment des toilettes, si elle est gravée d'image ou d'écritures saintes ou si une pierre sacrée y est incrustée.

Hazrat Salman Al Farsi rapporte que le Saint Prophète (saw) déclara au Commandeur des Croyants :

« Ô Ali ! Portez la bague sur la main droite pour que vous soyez parmi les " Mouqarrabines" (ceux qui sont proches d'Allah.)

- Ô le Messager d'Allah ! Qui sont ces Mouqarrabines ? Lui demanda-t-il.

- Jibraïl et Mikaïl, répondit l'Envoyé d'Allah.

- Quelle sorte de bague dois-je porter ? Lui questionna l'Imam Ali (a.s).

- Celle qui est revêtue de l'agate rouge (AQÎQ) car cette pierre a rendu témoignage de l'Unité Divine, de ma Mission Prophétique, de ton Imamat, ô Ali, ainsi que de ton rang en tant que mon Successeur, et de tes amis et Shias d'être des Gens de Paradis, » annonça le Saint Prophète (saw).

Il ressort d'un Hadith authentique q'on demanda à Hazrat l'Imam Moussa Al Kadhim (a.s) : « pourquoi l'Imam Ali (a.s), Le Prince des Croyants, portait la bague sur sa main droite ?

- Parce qu'il est le Chef de la Communauté des Ass-hab oul Yamine, répondit-il. Les Ass-hab oul Yamine sont ceux dont le registre de leurs lÅ“uvres leur sera rendu dans la main droite, expliqua l'Imam (a.s). D'autre part, parce que l'Envoyé d'Allah ne portait la bague que sur la main droite et nos Shias seront reconnus par ces signes : porter la bague sur la main droite, accomplir les cinq Salat quotidiens aux moments de leur grand mérite, donner le Zakat, partager ses biens à ses frères de foi et interdire le blâmable, » ajouta l'Imam (a.s).

Hazrat Imam Ja’afar Sadiq (a.s) annonce que le Messager d'Allah a prohibé le port de la bague sur l'index et le majeur.

Hazrat Imam Ja’afar Sadiq (a.s) déclare que la bague doit être placée sur la dernière phalange du doigt.

Il est écrit dans le livre nommé Fiq’hât our Riza de réciter le Dûa suivant au moment de porter la bague :

Allaahoummà sawim-niî bî siîmaa ïl iîmaanî vakh-tim liî bî khayrîn vaj-a’l aaqîbhatiî îlaa khayrîn, innaka an-tal aziîzoul hakiîmoul kariîm .

(Ô Allah ! Dote-moi des distinctions de la Foi et fais que le terme de ma vie soit digne, de même que ma vie future soit bonne ! En vérité, c'est Toi Le Tout Puissant, Le Très Sage et Le Très Généreux !)





II.- De quoi doit être faite la bague



La bague en argent est Sounnat ou recommandée. Le port de la bague en or est Haraam ou illicite pour l’homme. La bague en fer ou en cuivre est détestable (Makrouh) aussi bien pour l’homme que pour la femme. Hazrat Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) déclare que l’anneau du Saint Prophète (saw) était en argent.



D’un autre Hadith il ressort que le Messager d’Allah a déclaré que l’homme ne doit pas accomplir le Salàt avec une bague en fer ; de même que le Saint Prophète (saw) a prohibé le port de la bague en cuivre.





III. - Les bienfaits de l’AQIQ ou l’agate



Il est rapporté que Hazrat Amiroul Moaménine (a.s), Le Prince des Croyants, portait quatre bagues à sa main : une de Rubis ou Yàqoùt, pour la parure et la grandeur, une seconde de Turquoise ou Firouzà, pour la victoire et le secours Divin, une troisième de «Hadhidé Chine» pour la force, et la quatrième de Aqîq ou Agate, pour la protection contre les ennemis et les malheurs.



Dans un Hadith ou une Tradition authentique, il est rapporté de l’Imam Ali Reza (a.s) que le Aqîq ou l’agate éloigne la pauvreté et la misère et purifie le cœur de l’hypocrisie.



Hazrat Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) déclare que la bague de Aqîq constitue une protection (assure la sécurité) durant le voyage.



Il appert d’un Hadith qu’un souverain envoya des soldats pour arrêter un individu. L’Imam (a.s) appela ses proches et intimes pour leur ordonner de faire parvenir à ce dernier une bague en Aqîq. Ils suivirent les recommandations de l’Imam (a.s) et l’homme trouva sa liberté.



Il ressort d’un Hadith ou d’une Tradition authentique formulée par Bashir Dhahane qui raconte le récit suivant :

«Quelle sorte de pierre dois-je incruster dans la bague ? Ai-je demandé à l’Imam (a.s).



6 - Pourquoi négliges-tu le Aqîq de couleurs jaune, rouge et blanche ? me répondit l’Imam (a.s). Ce sont des montagnes du Paradis. Le mont de Aqîq rouge couvre de son ombre le château du Messager d’Allah (saw), celui du jaune forme son ombrage sur le Palais de Hazrat Fatima (a.s) et le blanc sur celui de Hazrat Amiroul Moaménine, le Prince des Croyants, continua l’Imam (a.s). Ces trois châteaux se trouvent en un seul endroit et des fleuves coulent sous ces montagnes, dont l’eau est plus froide que la glace, plus douce que le miel et plus blanche que le lait. Ces trois fleuves jaillissent de la Source de Kawçar et se déversent en un seul point. A l’exception des Descendants de H° Muhammad (saw) et de leurs Shias, personne ne pourra boire de cette eau. Ces trois collines chantent les louanges d’Allah, glorifient et prônent le Seigneur des mondes. Celui parmi les Shias ou les Fidèles des Descendants de H° Muhammad (saw) qui portera une bague faite d’une des pierres de ces montagnes continuera de recevoir des bienfaits, verra augmenter sa subsistance, sera protégé des malédictions et de toutes les choses dont il craint leurs méfaits ou qui pourraient le nuire, qu’il s’agisse de l’injustice d’un tyran ou d’un autre malheur, » ajouta l’Imam (a.s).



Il apparaît d’un autre Hadith que le Salat de deux Rakates accompli avec une bague en Aqîq est meilleur que mille Rakates effectuées sans le Aqîq.





IV.- Les bienfaits de Rubis, de Jade et de l’Emeraude



Hazrat Imam Ali Riza (a.s) déclare que le port de la bague de Rubis ou Yaqoùt éloigne les difficultés et soucis.



Hazrat Imam Moussa Al Kazim (a.s) déclare que le port de la bague en Emeraude ou Zamarroud anéantit les peines et détresses.



Dans un autre Hadith, on retrouve les mêmes déclarations de l’Imam Ali Riza (a.s), mais pour la bague en Jade ou Zabarjad. Il a, par ailleurs, ajouté que le port de la bague en Emeraude ou Zamarroud transforme la pauvreté en richesse. Il a aussi annoncé que celui qui portera la bague faite de rubis jaune ou Yakoùuté Zard sera toujours à l’abri de la pauvreté.





V.- Les bienfaits de Firouza et de Jaz’é Yâmani (Aqîq de Yémen)



Hazrat Imam Jafaré Sadiq (a.s) déclare que celui qui aura sur lui une bague de Firouza ou Turquoise ne sera jamais misérable ou dépendant des autres.



Hassan Ibn Ali Ibn Mehrane raconte qu’une fois, je rendis visite à l’Imam Hazrat Moussa Al Kazim (a.s) et j’aperçus sur son doigt sacré une bague qui arborait la gemme de Turquoise sur laquelle était mentionnée :



«LILLAAHIL MOULK»



(Le Royaume appartient à Allah Seul, Sourate n°3, Verset n°189).



Je la regardais minutieusement lorsque l’Imam (a.s) m’interrogea :



« Que regardes-tu ?



7 Hazrat Amiroul Moaménine (a.s), le Prince des Croyants, portait une bague de Turquoise sur laquelle était écrit : «Lillahil Moulk, » lui dis-je.



8 La connais-tu ? me demanda l’Imam (a.s).



9 Non, lui répondis-je.



10 Voici, cette bague est la sienne et cette gemme de Turquoise est un présent offert par l’Ange Jibraïl (Gabriel) au Messager d’Allah (saw) , apportée du Paradis. Hazrat l’Envoyé de Dieu (saw) l’offrit à Hazrat Amiroul Moaménine (a.s), le Maître des Croyants. De main en main, elle parvint jusqu’à moi, » m’expliqua l’Imam (a.s).



Hazarat Imam Ali Riza (a.s) déclare en citant Hazrat Amiroul Moaménine (a.s), le Commandeur des Croyants, qu’un jour, le Messager d’Allah (saw) apparut de sa sainte demeure, avec au doigt une bague de Jiz’aé Yamâni (une sorte de Aqîq), et accomplit le Salat avec nous. Lorsque le Salat prit fin, il m’offrit cette bague en me recommandant de la porter à la main droite pour accomplir le Salat car la Prière effectuée avec le Jiz’aé Yamâni vaut soixante dix Prières. Cette gemme récite la Gloire d’Allah et l’Istighfâr (le Pardon) dont le porteur en bénéficie tout le Sawàb ou les récompenses spirituelles.



Ali Ibn Mouhammad Zamiri raconte que :



«Je me suis marié à la fille de Ja’afar Ibn Mouhammad, je l’aimais profondément, mais elle ne me donna pas d’enfant. Je rendis, donc, visite à Hazrat Imam Ali Naqi (a.s) et lui fis connaître mon problème. L’Imam (a.s) eut un sourire aux lèvres et me déclara :



Prends une bague de Turquoise et mets-la au doigt, en y faisant graver :



«RABBHI LAA TAZARNII FARDHANW VA AN-TÂ KHAÎROUL VAARISSIINE »



(Ô mon Seigneur! ne me laisse pas seul, tandis que Tu es Le Meilleur des héritiers.)



- Sourate 21, Verset : 89. -



Je suivis, donc, les directives de l’Imam (a.s) et, une année n’était encore écoulée que, par la baraka de celle-ci, j’eus un fils de cette femme.



Selon Hazrat le Messager d’Allah (saw), Le Seigneur des mondes annonce que celui dont les doigts portent les bagues de Aqîq et de Firouza (agate et turquoise) et qu’il lève ses mains devant Moi pour M’implorer, J’éprouve de l’embarras envers lui et Je ne le retourne pas désespéré (sans que son Dûa ne soit exaucé).





VI.- Les bienfaits de Dourré Najaf, de Hadhidé Chine et des autres Gemmes



Moufazzal Ibn Oumar rapporte qu’un jour, je rendis visite à Hazrat Imam Ja’afaré Sadiq (a.s), tandis que je portais à mon doigt la bague de Dourré Najaf (la perle de Najaf).

«Ô Moufazzal ! Me dit l’Imam (a.s), les Croyants et les Croyantes, en regardant cette perle, éprouvent de la joie, le mal de leurs yeux disparaît et je désire que chaque Croyant porte à sa main ces cinq sortes de bagues :



1 En premier, vient la bague de Rubis ou Yâkout qui est la meilleure parmi toutes.



2 En seconde position est la bague d’Agate ou Aqîq, cette pierre témoigne de l’amour sincère envers Allah et nous, les Ahl al Bayt.



3 Elle est suivie par la bague de Turquoise ou Firouzâ qui intensifie l’acuité visuelle, élargit la poitrine (développe la sagesse), fortifie le cœur et le Croyant qui sort, avec cette bague à la main, verra ses vœux se réaliser.



4 La quatrième est la bague de Hadhidé Chine, mais je ne souhaite pas qu’on la porte d’une façon continue. Celui qui, avec cette bague à la main, se rend chez quelqu’un dont il craint la malveillance sera à l’abri de ses méchancetés. Cette pierre fait éloigner le Satan, c’est pourquoi, il est, plutôt, favorable de l’avoir sur soi.



5 La cinquième est la bague de cette perle qu’Allah Le Majestueux a créée à Najaf Al Ashraf. Allah marquera sur le Registre des actions de celui qui la porte, pour chaque regard posé sur elle, le Sawâb ou la récompense spirituelle d’une Zyarat, d’un Hajj et d’une Oumrah qui sera semblable au Sawâb des Prophètes et des Swaléhines (Les Gens de Bien). Si Allah, Le Très Grand, n’avait pas couvert nos Shias de Sa Miséricorde, cette gemme de Douré Najaf ou la Perle de Najaf se vendrait à un prix inabordable. Cependant, Allah leur a accordé celle-ci au bon marché pour que tous, les riches comme les pauvres, puissent la porter.





VII.- Que faut-il graver sur les pierres



Houssain Ibn Khalid vint voir l’Imam Reza (a.s) et lui demanda :

« Est-ce qu’une personne est autorisée à porter dans sa main une bague sur laquelle est gravée la formule de LAA ILAAHA ILLALLAH et qu’elle se serve de cette main dans les toilettes pour le Istinjà ou la purification après la déjection alvine ?



11 Je ne considère pas cet acte comme étant meilleur pour qui que ce soit, répondit l’Imam (a.s).



12 Alors, le Messager d’Allah (saw) et vos parents et ancêtres ne faisaient pas le Istinjà avec la bague à la main ? Questionna Hussain.



13 Si, ils le pratiquaient, mais la bague se trouvait à la main droite, lui expliqua l’Imam (a.s). Craignez Allah et ne les accusez pas ! Hazrat Adam (a.s) portait une bague sur laquelle étaient gravés :

LAA ILAAHA ILLALLAH, MOUHAMMADOUN RASOULOULLAH,

qu’il avait apportée du Paradis, ajouta l’Imam (a.s).



Lorsqu’on installa H° Ibrahim (a.s) dans la catapulte pour être projeté dans les flammes, H° Jibraïl se mit en colère. Allah Le Très Haut fit une révélation à Jibraïl lui demandant la raison de cette colère.

« Ô mon Seigneur ! Ibrahim est Ton ami intime et il n’y a aucun individu, comme lui, sur la terre qui croit fermement à Ton Unicité alors que Tu as donné à Ton ennemi et au sien le pouvoir sur lui ! Déclara Jibraïl.



14 Tais-toi ! répondit Le Seigneur. Est pressé celui qui est faible (dépendant) comme toi, celui qui craint la disparition de l’occasion favorable. Ibrahim est Notre serviteur, Nous pouvons le libérer quand nous voulons. »

Après ces Paroles de consolation et, par la permission d’Allah, Jibraïl s’adressa à H° Ibrahim :

« Avez-vous besoin de quelque chose ? Lui demanda-t-il.



15 Pas de vous, » lui répondit-il.

Au même moment, Allah Le Très Haut lui envoya une bague d’émeraude, sur

laquelle étaient gravées les six Paroles suivantes :

LAA ILAAHA ILLALLAH, MOUHAMMADOUN RASOULOULLAH, VALAA HAWLA VALAA KOUVVATA ILLAA BILLAH, FAWWAZ’TOU AMRI ILALLAH, ASANATTOU ILALLAH, HASBIYALLAAH.

(Pas de Dieu, sauf Allah ; Mouhammad est le Messager d’Allah ; pas de Pouvoir, ni de Puissance, sauf en Allah ; je confie tous mes actes à Allah ; je laisse en Allah toute mon assurance ; Allah m’est suffisant).

Et Il lui révéla de porter cette bague entre les doigts de sa main, ainsi le feu se refroidira pour vous et le froid ne vous causera aucun mal.

Voici les Paroles gravées sur la bague de H° Le Messager de Dieu (saw) :

LAA ILAAHA ILLALLAAH MOUHAMMADAN RASSOULOULLAAH

Sur la bague de l’Imam Ali (a.s) :

LILLAAHIL MOULK

(Le Royaume n’appartient qu’à Allah)

Sur la bague de l’Imam Hassan (a.s) :

AL I’ZZATOU LILLAAHI

(La Puissance n’appartient qu’à Allah) – Sourate 4 ; Verset 139.-

Sur la bague de l’Imam Hussein (a.s) :

INNALLAAHA BHAALIGHOU AMRIHII

(Sans nul doute, Allah atteint ce qu’Il Se propose) – Sourate 65 ; Verset 3.-

Imam Ali Ibnoul Hussein (a.s) et Imam Mouhammad Bâkir (a.s) portaient la bague de l’Imam Hussein (a.s).

Sur la bague de l’Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) :

ALLAAHOU WALIYYII WA I’S’MATII MINE KHALQIHII

(Allah est mon Maître et Lui me protégera de Ses créatures).

Sur la bague de l’Imam Mûsa Al Kazim (a.s):

H’ASBHIYALLAAHOU

(Allah seul me suffit).

Terminant ainsi ses propos, H° Imam Riza (a.s) avança sa main pour montrer qu’il portait la bague de son Honorable père.

Sayyid Ibné Taouss raconte qu’une personne se présenta devant l’Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) et lui déclara :

« Je redoute le roi qui gouverne sur notre île, mes ennemis lui ont monté la tête contre moi, je crains fort qu’il ne me fasse tuer !



16 Faites confectionner une bague en Hadhidé Chine dont la perle fait saillie et sur laquelle faites graver sur un côté en trois lignes :

- sur la première ligne : AOUZOU BHI JALAALILLAAHI

(Je me réfugie auprès de La Majesté d’Allah)

- sur la seconde ligne : AOUZOU BHI KALIMAATILLAAHI

(Je me réfugie auprès des Paroles d’Allah)

- sur la troisième ligne : AOUZOU BHI RASSOULILLAAHI

(Je me réfugie auprès du Messager d’Allah)

Et sur le dos de la perle, faites graver en deux lignes :

-sur la première ligne : AAMANETOU BHILLAAHI WA KOUTOUBHIHII

(Je crois en Allah et à Ses Livres)

-sur la seconde ligne : INNII WAASSIQOUN BILLAAHI WA RASSOULIHII

(Certes, je dépends d’Allah et de Son Prophète)

Ensuite, sur les quatre côtés de la perle, faites graver : ASHE - HADHOU AN-LAA ILAAHA ILLALLAAHOU MOUKHLISSANE

(J’atteste avec sincérité qu’il n’y a de Dieu sauf Allah).

En portant cette bague à la main, les difficultés seront anéanties et, surtout, la crainte du tyran sera dissipée. La femme enceinte qui l’attachera verra ses douleurs de l’accouchement disparaître et sera protégée du mauvais œil.

La sauvegarde de cette perle est indispensable, que les impuretés ne la touchent pas, qu’elle ne soit pas menée dans le Hammam ou les toilettes, puisqu’elle cache les secrets de Dieu. Les Shias, amis des Ahl oul Bayt, qui ont peur de leurs ennemis, doivent la garder tel leurs corps et âme, à l’abri du regard de leurs ennemis, que ce secret ne soit révélé qu’à des personnes sûres et dignes de confiance. Le narrateur relate qu’il a, lui-même, procédé à cette expérience et a constaté ce que l’Imam (a.s) avait formulé.

Il est rapporté de l’Imam Mouhammad Bâqir (a.s) que celui qui a dans sa main une bague d’agate ou d’Aqîq et, dès son réveil (à l’aube) au moment de Fajr, avant de jeter son regard sur quoi que ce soit, qu’il porte sa vue sur cette perle, après l’avoir tournée vers son visage et qu’il récite, une fois, la Sourate Al Qadr et le Dhûa suivant, Le Seigneur le mettra à l’abri de toutes les calamités, qu’elles descendent du ciel ou qu’elles surviennent sur la terre, qu’elles s’engloutissent dans la terre ou qu’elles surgissent de la terre, ainsi il sera, du matin jusqu’au soir, à la garde et sous l’appui d’Allah et de Ses Amis :

(Traduction de la Sourate Al Qadr ou La Destinée, n° 97 :

Au Nom d’Allah, Le Très Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux. Certes, Nous avons fait descendre ceci la Nuit de La Destinée. Et qui te dira ce qu’est la Nuit de la Destinée ?

La Nuit de la Destinée est meilleure que mille mois ! Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur, avec chaque commandement. Une paix, cela jusqu’à l’apparition de l’aube).

Dhûa :



AMANETOU BHILLAHI VAH-DHAHOU LAA-SHARIKA LAHOU

WA KAFARTOU BHIL JIBHTII WATTAGHOUTII WA

AMANETOU BHISSIRRII ALI MOUHAMMADHINE WA ALA

NIYYATEHIM WA ZAHEREHIM WA BHATENEHIM WA

AWWALEHIM WA AKHEREHIM



(J’ai foi en Allah Qui est Unique et sans associé et je désavoue Jabh’t ainsi que Taghoût et j’ai foi aux Descendants de H° Mouhammad (saw), du premier au dernier, manifeste ou caché – que son Imamat soit proclamé ou qu’il soit occulte).

On trouve dans un autre Hadith que celui qui fait confectionner une bague en Aqîq ou Agate et qu’il fait graver sur la perle :

MOUHAMMADOUNE NABHIYYILLAAH WA ALIYYOUNE VALIYYOULLAAH

(Mouhammad est le Prophète d’Allah et Ali est le «WALI» d’Allah),

Allah le protégera de la mort cruelle et sa fin sera sur la foi en Islam.





VIII. - Porter des bijoux en or et en argent, et les faire porter par des femmes et enfants



On raconte que les gens demandèrent à l’Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) si le port des bijoux en or par des enfants non Bhâligh est autorisé ?



«L’Imam Zaïnoul Abhidine (a.s) faisait porter par les femmes et les enfants des bijoux en or et en argent, » répondit l’Imam (a.s).



Dans un Hadith authentique, Fazîl Ibné Yasâr rapporte que je demandai à l’Imam Ja’afar Sadiq (a.s) si une chaise revêtue d’or peut être introduite dans la maison ?



« Si c’est de l’or pur, vous ne pouvez pas le faire, mais si c’est du plaqué or, il n’y a aucun empêchement, » lui répondit l’Imam (a.s).



Dans un autre Hadith, l’Imam (a.s) déclare qu’il ne convient pas de laisser les femmes sans bijoux ; qu’elles portent, au moins, un collier. De même, il ne convient pas, non plus, que les mains de celles-ci ne soient pas ornées de la teinture du henné, quoiqu’elles soient déjà vieilles !



Il est décrit dans un autre Hadith authentique que couvrir les dents par de l’or n’est pas autorisé. Il est, de même, indispensable que l’homme s’abstienne de toute parure en or, qu’elle soit pour couvrir l’épée ou le Saint Qur’an.





IX.- Les bienfaits du Khôl



Dans un Hadith authentique, l’Imam Ja’afar Sadiq (a.s) énonce que Le Messager d’Allah appliquait sur ses deux yeux, avant de dormir, un nombre impair de fois du khôl (par exemple : 1 ou 3 ou 5 fois) avec une tige.



L’Imam Jaafaré Sadiq (a.s) déclare que brosser les dents vous est nécessaire puisque ceci renforce l’acuité visuelle. De même, se parer du khôl est indispensable puisque cela rend la bouche plus parfumée. La brosse des dents fait disparaître les mucosités nasales, la substance fluide produite par la cavité frontale est, par conséquent, dégagée. C’est pourquoi, l’acuité visuelle s’accroît. Le khôl entraîne le dégagement, par la voie buccale, de la substance aqueuse créée par l’œil, ce qui donne une haleine agréable à la bouche.



Il est cité dans le livre «Fiqh our Riza »que lorsqu’on aspire à appliquer du Khôl, on dit « Bhismillah » en tenant le bâtonnet dans sa main droite, on le plonge dans le flacon de cette substance et on récite le Dhûa suivant au moment de l’opération :



ALLAAHOUMMA NAWWIR BASSARII WAJ’A’L FIIHI NOURANE ABSSOUROU BIHI HAQQÂKÂ VAHA-DHINI ILÂA SIRAATIL HAQQI WA ARCHIDNII ILAA SABHI LIR RICHAADI ALLAHOUMMA NAWWIR ALAYYA DHOUNIYAAYA VA AAKHIRATII



(Ô Allah ! Illumine mes yeux et bénis-moi d’une lumière telle que celle-ci me rende capable de voir Ta Justice ! Et guide-moi vers le Droit Chemin ! Et oriente-moi vers la Voie de la Bonté ! Ô Allah ! Apporte la Lumière dans la vie d’ici-bas comme dans celle de l’Au-delà !)





X. - Les bienfaits de regarder dans le miroir



L’Imam Jaafaré Sadiq (a.s) annonce que H° Le Messager de Dieu (saw) a formulé qu’une jeune personne qui regarde trop souvent dans le miroir et qui loue énormément Allah pour lui avoir attribué une beauté sans aucune tache, ni défaut, Allah s’engage à la faire entrer dans le Paradis.



Certains Hadiths rapportent que H° Le Messager de Dieu (saw) regardait dans le miroir tandis qu’il peignait ses cheveux sacrés et sa barbe bénie et recommandait à ses Epouses, ainsi qu’à ses Compagnons, de s’embellir, car Allah désire que Son serviteur se fasse beau pour rencontrer ses frères de foi et qu’il soit en beauté, à tout moment.



H° Le Prince des Croyants indique qu’au moment de regarder dans le miroir, vous réciterez le Dhûa suivant :



AL HAMDHOU LILLAAHILLAZII KHALAQANII FA AH’SSANA KHALAKII VA SAWWARANII FA AH’SSANA SOURATII VA AZ’AANA MINNII MAA ACHAANA MINE GHAYRII VA AKRAMANI BHIL ISLAAM



(Toutes les Louanges appartiennent à Allah Qui m’a créé en me faisant la meilleure des créatures, Il m’a donné une excellente figure que nulle autre ne pourrait être meilleure que celle-ci, Il m’a formé en me couvrant d’une parure qui ne sied à personne et Il m’a honoré par l’Islam).





XI.- Les bienfaits de la teinture pour les femmes et hommes



La teinture des cheveux et de la barbe est recommandée pour les hommes, comme il l’est aussi pour les femmes en ce qui concerne la teinture des cheveux et l’application du henné sur les mains et pieds.



La teinture comporte 14 bienfaits :



· elle fait disparaître la surdité ;



· elle accroît l’acuité visuelle ;



· elle dissipe la sécheresse de la cavité nasale ;



· elle donne une bonne humeur buccale ;



· elle renforce les mâchoires ;



· elle enlève les mauvaises odeurs sous les aisselles ;



· elle diminue les tentations sataniques ;



· elle rend joyeux les Anges ;



· elle apporte du plaisir aux Croyants ;



· elle contrarie les Infidèles ;



· elle est la parure de l’ornement ;



· elle est le parfum du parfum ;



· elle protège des affres de la tombe ;



· elle rend perplexes Mounkar et Nakiir, les Anges de la tombe.



On trouve dans un Hadith qu’une personne se présenta devant H° l’Envoyé d’Allah (saw) qui vit, dans sa barbe, quelques poils blancs. Il lui dit que ceux-ci forment la lumière éclatante. Il déclara, en outre, que, parmi les Musulmans, si quelqu’un porte une barbe qui contient un seul poil blanc, celui-ci lui donnera une lumière éclatante, le Jour de Jugement Dernier.



On découvre dans un autre Hadith que H° Ali, le Maître des Croyants (a.s), déclara que : « je ne teins pas ma barbe parce que je suis, jusqu’à présent, en deuil pour avoir perdu l’Envoyé de Dieu (saw). »



H° Imam Jaafaré Sadiq (a.s) annonça que : « parmi les mauvais signes qui se produiront à la Fin du Temps, l’un consistera à ce que les hommes de Banî Abbas prendront les habitudes des femmes c'est-à-dire, ils appliqueront le henné sur leurs pieds et mains et se tresseront les cheveux comme les dames.



L’Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) affirma que H° le Saint Messager d’Allah (saw) a ordonné aux femmes d’appliquer le henné, qu’elles soient mariées ou veuves. Les mariées mettront le henné dans l’intention de s’embellir pour leur mari et les veuves le feront pour que leurs mains ne ressemblent pas à celles des hommes.





XII.- Les qualités de la teinture et ses bienfaits



H° Imam Ja’afaré Sadiq (a.s) déclare que pour les hommes âgés, l’utilisation de la teinture recueillie des feuilles de pastel ou « wasmà » n’a rien de détestable.



Il ressort des Hadiths qu’au moment où H° Imam Hussain (a.s) fut martyrisé, sa barbe bénie portait la teinture de cette substance, appelée pastel.



Un nommé Hassan rapporte que H° Imam Mouhammad Bâquir (a.s) colorait sa barbe de la teinture de henné ou « Menhdi. »



Dans un autre Hadith, il est cité que la teinture de henné enlève les mauvaises odeurs, accroît l’éclat du visage, donne une bonne odeur à la bouche et accorde de beaux enfants.



H° Imam Moussa Al Kazim (a.s) déclare que la femme dont le Haïz ou les menstrues sont interrompues (avant la ménopause) les voit revenir périodiquement dès qu’elle applique la teinture de henné.



La connaissance des règlements relatifs à la teinture formulés par nos Oulémas est aussi indispensable. Par exemple :



- l’application de la teinture en état de Joûnoûb (l’état d’impureté résultant des relations sexuelles ou de l’éjaculation de sperme) est détestable ou Makrouh aussi bien à l’homme qu’à la femme ;



- de même, le rapport sexuel est Makrouh ou détestable au moment où la teinture vient d’être appliquée. Mais, il ressort de certaines analyses que cette abomination cesse d’exister lorsque le henné a déjà fixé sa coloration ;



- exactement, il est détestable de mettre le henné en état de Haïz ou au moment des menstrues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsingar

avatar

Nombre de messages : 417
Age : 46
Localisation : Thonon les bains
Date d'inscription : 05/01/2014

MessageSujet: Re: Les Pierres Précieuses chez les Shiites Dim 6 Avr 2014 - 9:09

très intéressant Hussein

merci pour ce partage. c'est un peu décousu et il m'a fallut relire plusieurs fois mais j'en est retiré quelques points :

il est écrit "(Ô Allah ! Dote-moi des distinctions de la Foi et fais que le terme de ma vie soit digne, de même que ma vie future soit bonne ! En vérité, c'est Toi Le Tout Puissant, Le Très Sage et Le Très Généreux !)"

je ne savais pas que les musulmans croyaient en la réincarnation. Je sais toutefois qu'il y a plus de religion qui y croient que l'inverse.

concernant les pierres, sujet qui nous intéresse ici. j'ai essayer de faire un résumé des pierre à porter en bague sur monture argent, de la plus importante à la moins importante :

1- rubis : éloigne les difficultés et les soucis. jaune : met à labri de la pauvreté

2- agate : éloigne la pauvreté et la misère. purifie le coeur de l'hypocrisie, protège contre les ennemis et les malheurs

3- turquoise : acuité visuelle, développe la sagesse, fortifie le coeur, permet de voir ses voeux se réaliser

4- "Hadhidé chine" (malgré mes recherches, je n'ai pas trouvé à quelle pierre cela correspondait) : protège contre la malveillance des autres

5- perle de najaf (je n'ai rien trouvé non plus à ce sujet) : procure de la joie, les maux d'yeux disparaissent

6- l'émeraude qui n'a pas été classifiée : Anéantit les peines et les détresse, transforme la pauvreté en richesse



j'ai également retenu ceci, puisque tu t'appelles Hussein :

"(Sans nul doute, Allah atteint ce qu’Il Se propose) – Sourate 65 ; Verset 3.-"

sais tu ce que cela signifie ?


et puis, même si la teinture et le henné sont hors sujet, ceci m'a tout de même fait sourire et je me dis que nous devons être proche de la fin du monde car, beaucoup d'homme aujourd'hui se maquille. Le mien a plus de produit de beauté que moi ! :

"parmi les mauvais signes qui se produiront à la Fin du Temps, l’un consistera à ce que les hommes de Banî Abbas prendront les habitudes des femmes c'est-à-dire, ils appliqueront le henné sur leurs pieds et mains et se tresseront les cheveux comme les dames."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Www.abcd-r.com
 

Les Pierres Précieuses chez les Shiites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Pierres Précieuses chez les Shiites
» Fabuleuses pierres précieuses...mega craquage !!!!
» L'oracle des PIERRES précieuses
» Photos des Pierres Précieuses + Noms
» Tarot des pierres précieuses
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pouvoir des pierres :: Enfin !!! Entrons dans le vif du sujet !!!! :: Légendes des pierres-